juin 2016

Cie Ordinaire d’exception

CREATION : Anen Mäpu

Est-ce possible de vivre sans notre temps et d’en expérimenter une autre forme ?
Nous nous demandons quel est notre conception du temps, du temps occidental, contraint à la linéarité, dans un cadre bien précis, formel et homogène. Être soumis à la pression du temps, en accélération constante, de son exactitude, d’avoir cette sensation que le temps nous file entre les doigts. Lutter, calculer son moment précis. « Dépêche-toi ! Je n´ai vraiment pas le temps ! »
Accélération, efficacité, modernité… pouvoir, richesse et succès assurés !?

Et dans d’autres cultures ? Comment cette question du temps est-elle abordée ? Pourquoi est-il si difficile de traduire le mot ¨temps¨ dans une culture indigène ?
Dans certaines, le mot n’existe même plus. Ne sont-ils pas soumis au temps comme les autres,
vivent-ils hors du temps ?

Un seul et même cycle, le jour et la nuit. Un temps primitif en lien direct avec la nature et ses transformations. Un temps patient…

Capture d’écran 2016-04-19 à 15.48.38